OTHELLO

Othello est un grand classique du jeu stratégique, aussi appelé Reversi. Il se joue à 2 joueurs, sur un plateau de 64 cases ( ou trous selon les versions ) de 8 x 8, appelé 'Othellier'. Les joueurs disposent de 64 pions bicolores réversibles.

C'est un jeu de réflexion et de stratégie, aussi simple et facile que subtil et captivant !

Règle du jeu Othello

Nombre de joueurs : 2.
Durée d'une partie : environ 30 min.
Âge minimum : 8 ans.
Versions : plastique, bois.

Règle du jeu Othello

LE BUT

Le but du jeu est d'avoir plus de pions de sa couleur que l'adversaire à la fin de la partie, celle-ci s'achevant lorsque aucun des 2 joueurs ne peut plus jouer de coup légal.

Règle du jeu Othello

COMMENT

Il faut placer ses pions de part et d’autre de ceux de son adversaire, et retourner ainsi tous ceux qui figurent entre 2 pions de sa couleur.

Règle du jeu Othello

Histoire et origine

Il trouve ses origines en Angleterre, où il a commencé à devenir populaire à la fin du 19ème siècle. C'est dans les années 1880, sous l'impulsion des anglais L. Waterman et JW. Mollett, qu'il apparaît comme le premier jeu utilisant les principes de retournements de pions, pour mettre à son propre profit les pions capturés à l'adversaire. Jusqu'alors, les prises par substitution (exemple des échecs) ou par saut (exemple des dames) régnaient en maîtres.

Règle du jeu Othello

Le jeu tel que nous le connaissons aujourd'hui est récent. C'est au début des années 1970 que le japonais Goro Hasegawa invente la version moderne du jeu, qui sera rebaptisé Othello, et qui sera enregistré en tant que marque. Hasegawa souhaitait créer un jeu à la fois riche en stratégie et abordable pour la majorité avec des règles simples. Le nom serait quant à lui directement inspiré de l’œuvre de Shakespeare « Othello », en référence aux jalousies évoquées dans cette dernière.

Règle du jeu

DEBUT DE PARTIE

Il faut en premier lieu décider de la couleur pour chacun des 2 joueurs.

Par commodité, chaque joueur a devant lui 32 pions mais ils ne lui appartiennent pas et il devra en donner à son adversaire si celui-ci n’en a plus. Dans la version classique ( pions noirs et blancs ), les noirs commencent toujours, puis les adversaires jouent à tour de rôle. Dans les autres versions, à vous de décider quelle couleur aura la main.

La position de départ est toujours la même. Il faut placer 4 pions ( 2 de chaque couleur ) sur les 4 cases centrales du plateau, de façon à ce que chaque paire de pions de même couleur forme une diagonale.

Règle du jeu Othello

Position de départ

DEROULEMENT DE LA PARTIE

Chacun à son tour, les joueurs vont poser 1 pion de leur couleur sur une case vide, adjacente à un pion adverse. Chaque pion posé doit obligatoirement encadrer un ou plusieurs pions adverses avec un autre pion de sa couleur, déjà placé. Il retourne alors le ou les pions adverse(s) qu'il vient d'encadrer, qui devien(nen)t ainsi de sa couleur.

Exemple de début de partie

Le premier coup de Noir est, par exemple, en F5 ( figure 1 ). En jouant F5, il encadre le pion Blanc E5 entre le pion qu’il pose et un pion noir déjà présent en D5. Il retourne alors ce pion ( figure 2 ). Noir aurait aussi pu jouer en E6, C4 ou D3. Notons que ces 4 coups de Noir sont parfaitement symétriques. Noir n’a donc pas à réfléchir pour choisir son premier coup.

Règle du jeu Othello

Figure 1

Règle du jeu Othello

Figure 2

C’est maintenant à Blanc de jouer. Il a 3 coups possibles ( figure 3 ). En effet, il est obligatoire de retourner au moins un pion adverse à chaque coup. Blanc peut donc jouer en F4, F6 ou en D6. Si par exemple Blanc joue en D6, alors il retourne et gagne le pion en D5 ( figure 4 ).

Règle du jeu Othello

Figure 3

Règle du jeu Othello

Figure 4

Mouvements des pièces et mécanisme de capture.

► On ne peut jouer un coup que si le pion joué vient entourer un pion ou une rangée de pions rivaux. Un coup consiste donc à '' encadrer '' un ou plusieurs pions de son adversaire. Le joueur place un pion sur une case adjacente à un pion de couleur opposée, de telle sorte qu'un ou plusieurs pions de l'adversaire se retrouvent pris en tenaille entre 2 pions de sa propre couleur ( le pion qu'il vient de poser + un pion déjà sur le plateau ). Les pions encadrés sont alors retournés et prennent la couleur de celui qui vient de jouer.

► Il est permis de prendre en tenaille un pion solitaire, un alignement de plusieurs pions, voire plusieurs alignements à la fois. Il n'y a pas de restriction au nombre de pions ou d'alignements qui peuvent être retournés lors d'un coup. Un alignement correspond à au moins 2 pions adjacents de la même couleur formant une ligne droite ( figure 5 ).

► Le joueur peut jouer de manière à retourner dans une ou plusieurs directions (horizontale, verticale, diagonale) à la fois. On peut donc encadrer les pions adverses dans 8 directions. Dans chaque direction, plusieurs pions ou alignements peuvent être encadrés. On doit alors tous les retourner ( figure 5 ).

Exemple : le joueur Noir a joué en C6. Il retourne alors les pions B6, B5, D7, C5 et C4.

Règle du jeu Othello

Figure 5

► Il ne faut pas qu’il y ait de case(s) vide(s) entre les pions qui attaquent et ceux qui sont attaqués.

Exemple : le joueur Noir a joué en C6 ( figure 6 ). Il retourne alors les pions B6 (encadré grâce à A6), B5 (encadré grâce à A4), D7 (encadré grâce à E8), C5 et C4 (encadrés grâce à C3) ( figure 7 ). Notons que ni D6, ni E6 ne sont retournés à cause de la case vide en F6.

Règle du jeu Othello

Figure 6

Règle du jeu Othello

Figure 7

► Le joueur ne retourne que le ou les pions directement pris en tenaille par le pion qu'il vient de poser. Il n’y a pas de réaction en chaîne : les pions retournés ne peuvent pas servir à en retourner d’autres lors du même tour de jeu.

Exemple : si Noir joue en A5, il retourne B5 et C5 qui sont encadrés par D5 ( figure 8 ) . Bien que C4 soit alors encadré, il n’est pas retourné ( figure 9 ). En effet, il n’est pas encadré entre le pion que l’on vient de poser et un autre pion.

Règle du jeu Othello

Figure 8

Règle du jeu Othello

Figure 9

► Le joueur doit retourner tous les pions encadrés par son coup, même si ce n'est pas dans son intérêt.

► Si un joueur n'est pas en mesure de retourner au moins 1 pion de son adversaire, il passe son tour. Du moment où un coup est possible, le joueur est obligé de poser un pion.

► Un pion posé l'est définitivement pendant toute la durée de la partie. Il ne doit être ni retiré de l'othellier, ni déplacé d'une case à l'autre.

FIN DE PARTIE

La partie est terminée lorsque aucun des 2 joueurs ne peut plus jouer. Cela arrive généralement lorsque les 64 cases sont occupées. Mais il se peut qu’il reste des cases vides où personne ne peut plus jouer : par exemple lorsque tous les pions deviennent d’une même couleur après un retournement, ou bien lorsque aucun coup légal n'est possible.

Exemple de position de fin de partie : aucun des 2 joueurs ne peut jouer en B1 puisque aucun retournement n’est possible. On compte alors les pions pour déterminer le score. Les cases vides sont données au vainqueur. Ici, Blanc a 29 pions, Noir 34 et il y a une case vide. Donc Noir gagne par 35 à 29 ( figure 10 ).

Règle du jeu Othello

Figure 10

La fin de partie et la notion de parité.

Si aucun joueur ne passe son tour durant la partie, Blanc joue le dernier coup de la partie ( puisque c'est Noir qui commence ) et possède donc un léger avantage, car le pion qu'il pose alors et ceux qu'il retourne sont évidemment définitifs. La parité naturelle est donc favorable à Blanc. Toutefois, Noir a un moyen de la retourner à son avantage : si l'un des joueurs passe son tour une fois, la parité s'inverse.

Exemple : il reste 4 trous de 2 cases. Noir sera dans l'obligation de jouer le premier dans chacun d'eux, car Blanc répondra toujours dans le même trou, c'est-à-dire dans la même région paire. Cette notion importante, maîtrisée, fera basculer bien des parties ( figure 11 ).

Règle du jeu Othello

Figure 11

Astuces et stratégie

L'ouverture.

► La phase de l'ouverture ( les 20 premiers coups ) a une très grande influence sur le reste de la partie. Pour bien la jouer, voici quelques principes importants :

- Essayez de retourner le centre de la position ( les 4 cases initiales dans les premiers coups ).
- Évitez de retourner trop de pions en frontière ( c’est-à-dire les pions à l’extérieur de la position ) et donc de vous construire des murs.
- Essayez de regrouper vos pions en une seule masse plutôt que d'avoir des pions isolés et dispersés.
- Évitez de prendre des bords trop tôt ( avant le milieu de partie ).
- Essayez d'avoir moins de pions que votre adversaire. Même si on a l'impression que retourner un maximum de pions est la clé de la victoire, cela vous rend aussi plus vulnérable.

Le milieu de partie.

► C'est la phase la plus créatrice du jeu. Elle permet d'approfondir la notion stratégique la plus importante à Othello : la « mobilité ».

Avoir une bonne mobilité, c'est avoir beaucoup de coups possibles, donc un choix important d'options de jeu. A l'inverse, en avoir peu, c'est souvent s'exposer à n'avoir le choix qu'entre des mauvais coups...
En début et en milieu de partie, il est donc préférable d'avoir peu de pions, placés au centre de la position et non en frontière. Cela afin de forcer très rapidement son adversaire à jouer des coups perdants (jouer des cases adjacentes aux coins par exemple).
L'important n'est pas uniquement là où l'on joue mais aussi et surtout les pions que l'on retourne.

Exemple : Blanc n'a que deux coups possibles ( B2 ou G2 ), chacun donnant un coin à Noir. De plus, comme Blanc a six pions sur le bord du haut, dès que Noir prendra l'un des coins A1 ou H1, il pourra prendre l'autre au coup suivant. Noir a donc une très bonne mobilité, car il a le choix entre de nombreux (bons) coups, tandis que Blanc a peu de possibilités et tous ses coups sont médiocres ( figure 12 ).

Règle du jeu astuce stratégie Othello

Figure 12

► C'est à ce moment de la partie où il vous faut essayer de placer vos pions sur les cases les plus stables. La plupart des cases du plateau peuvent être encadrées, les bords et les coins sont les cases les plus sûres.

En effet, il est impossible de prendre un coin en tenaille entre deux pions : un pion placé dans un coin est donc l’exemple le plus simple de pion définitif. Les pions adjacents et de la même couleur deviennent aussi très souvent des pions définitifs. Il est plus important de détenir des pions “définitifs” qui ne pourront plus être retournés, quoi qu’il arrive, jusqu’à la fin de la partie.

Exemple : Noir est ici assuré de garder au moins 26 pions ( figure 13 ).

Règle du jeu astuce stratégie Othello

Figure 13

► Si vous laissez les bords et les coins à votre adversaire, vous vous exposez jusqu'à la fin de la partie.

Exemple : Noir n’a qu’un pion sur l’othellier et il ne reste que quatre cases vides. Mais Noir va jouer tous les coups restants ( en commençant indifféremment par A1 ou H8, puisque Blanc passera chaque fois son tour ) et l’emportera 40-24. Avoir beaucoup de pions, même à ce stade de la partie, n’est donc pas suffisant pour assurer la victoire ( figure 14 ).

Règle du jeu astuce stratégie Othello

Figure 14

En bref

Les règles sont simples et le jeu rapide, mais le suspens est total jusqu'à la fin de la partie !

Avec Othello, les retournements ( c'est le cas de le dire ! ) sont fréquents jusqu’au dernier pion posé ... 

Alors ouvrez l’œil !

En poursuivant votre navigation , vous acceptez l'utilisation de cookies.