BOITE SECRETE JAPONAISE OU HIMITSU-BAKO

PRÉSENTATION

La boite à malice, la boite secrète, la boite magique, la boite mystère, Himitsu-bako ...
Peu importe la façon dont vous appelez ces merveilles traditionnelles japonaises, elles comptent parmi les plus fascinants et les plus beaux objets d’art en bois au monde. Les techniques utilisées pour fabriquer ces casse-têtes sont utilisées depuis des générations au Japon et n’ont jamais été surpassées.

C'EST QUOI UNE BOITE SECRÈTE ?

Elles sont extrêmement populaires au Japon. Généralement, les boites japonaises se composent, en fonction de leur complexité, d'un certain nombre de panneaux coulissants.

En surface, les Boites Secrètes sont entièrement fermées. Elles n'ont pas de serrure, pas de verrou visible, et apparemment aucune ouverture. C'est juste un splendide coffret. Mais si vous regardez très attentivement, vous verrez que la surface de la boite comprend plusieurs pièces mobiles. Vous pouvez faire glisser cette pièce ici, y déplacer celle-là, en pousser une autre du côté opposé, etc. Hélas, à défaut de suivre une séquence d’ouverture précise, la boite reste impossible à ouvrir. Chaque boite possède sa propre série d’étapes à suivre, plus ou moins longue, et à moins que chaque étape ne soit effectuée dans le bon ordre, exactement comme l'a conçu l'artisan, elle ne s'ouvrira pas.

LE NOM

Les boites secrètes japonaises sont aussi connues sous le nom de Himitsu-bako. Leur nom leur vient tout simplement de leur fonction première de cache secrète, '' Himitsu '' signifiant '' secret '' en japonais, et '' bako '' désignant une '' boite ''. Un autre type de boite secrète existe : les Karakuri-bako ( '' Karakuri '' signifie '' tour '' ou '' astuce '' ). Ce sont des boites qui peuvent avoir des mécanismes plus poussés nécessitant de tourner, taper ou encore renverser la boite pour pouvoir l’ouvrir.

ORIGINE

L'origine exacte est inconnue, mais il a été confirmé que des coffrets de ce type existaient déjà au Japon à la fin du 18ème siècle ( de nombreux Himitsu-Bako ont été décrits dès le 19ème siècle dans un recueil spécialisé " Puzzle Old and New " ).

Le premier Himitsu-Bako recensé a été conçu par Ryugoro Okawa dans la région de Hakone, au Japon, au milieu du 19ème siècle. Ce type de boîte secrète a été créé à l’origine pour dissimuler aux yeux des voleurs les objets de valeur, tels que bijoux ou pièces de monnaie. Elles ont été conçues à partir de meubles à compartiments secrets et à ouvertures cachées, des commodes qui se verrouillaient grâce à un mécanisme secret, comme les vieux coffres spéciaux, connus depuis la Renaissance.

jeux-casse-tete

LA LEGENDE

D’après l’histoire, le commerce de petites boites s’est développé au 17ème siècle grâce aux porteurs de palanquins ( les palanquins sont une sorte de chaises à porteurs ) qui, afin d’accroître leur maigre revenu, se consacraient en parallèle de leur activité principale à la revente de produits de l’artisanat local de la région de Hakone. Les himitsu-bako étaient ainsi revendus dans les magasins de thé (chaya) où les voyageurs s’arrêtaient pour se reposer.
A l’époque, les samouraïs devaient obligatoirement passer une partie de leur temps à Edo, l’actuelle Tokyo, et étaient ainsi amenés à faire appel aux services des porteurs de palanquin pour leur voyage. Afin de mettre leur documents et objets de valeur en lieu sûr, les samouraïs achetaient ces boites à secrets dans les chaya durant leur périple.

jeux-casse-tete

LE TRAVAIL DE FABRICATION

Chargées d’histoire et de tradition, les boites à secrets japonaises sont de véritables pièces de collection. Certaines sont disponibles en édition limitée voire en pièce unique.
Les artisans rivalisent de créativité pour créer des motifs et des mosaïques de marqueterie toujours plus incroyables les uns que les autres, et pour donner des formes inédites aux boites, telles que les himitsu-bako hexagonaux ou sphériques. Sans compter la complexité de certaines boites qui renferment des compartiments secrets insoupçonnables !
L'attrait de la boite à secrets japonaise s'étend bien au-delà de ses caractéristiques amusantes. Elle est également appréciée et reconnue comme une forme d'art traditionnel japonais majeur.

Les mécanismes

Chaque boite est fabriquée par un seul et unique artisan responsable de chaque étape de la conception, depuis le choix du bois jusqu’à la marqueterie qui viendra orner le travail final. Neuf artisans sont aujourd’hui reconnus par le gouvernement en tant que Maîtres artisans, le plus jeune d’entre eux ayant plus de 60 ans. Les secrets de fabrication sont transmis du maître aux apprentis, mais ces derniers se faisant de plus en plus rares, certaines boites ne sont plus fabriquées.

jeux-casse-tete

La marqueterie ( le décor )

A l’instar des tableaux d’art de marqueterie traditionnels, de superbes motifs géométriques sont créés à l’aide de ces diverses combinaisons de bois de couleurs. Les himitsu-bako sont décorés en utilisant une technique de marqueterie polychrome qui est la signature de l’artisanat traditionnel de Hakone. Cette marqueterie a pour but de dissimuler les joints du bois à la surface de la boite en même temps que les pièges du décor (souvent orientés dans une position non naturelle en raison des contraintes dues au mécanisme).

Il existe deux styles décoratifs pour les Himitsu-Bako : le Yosegi-Zaiku et le Zougan-Zaiku.

- La marqueterie Yosegi est un style de mosaïque, réalisée à partir d’une cinquantaine d’essences de bois précieux. Aucun des bois utilisés n'est artificiellement coloré. Un artisan expérimenté découpe de petites pièces de bois minces de couleurs différentes qui sont initialement comprimées dans un étau puis assemblées pour créer des motifs géométriques. Le motif de cette section transversale est raboté pour former une feuille avec un motif géométrique de 0,01 cm d'épaisseur. Ces feuilles minces comme du papier sont ensuite collées sur les boîtes. C’est un processus long et minutieux qui donne à l’objet toute sa valeur et son authenticité.

- La technique de marqueterie Zougan, originaire d’Égypte, est parvenue au Japon au 8ème siècle. Elle recrée des motifs et des dessins tels que des paysages et des mises en scènes. Elle consiste à ciseler une forme particulière dans la surface de la boîte, puis à créer des scènes élaborées à l'intérieur à l'aide de minces incrustations en bois de différentes couleurs naturelles. Parmi les scènes les plus populaires de Zougan figurent les lacs de montagne, le mont Fuji et les oies volantes.

Le bois

La technique de marqueterie du bois spécifique à la région de Hakone a pu se développer grâce à la richesse de ses forêts et la grande variété d’arbres présents dans ses montagnes. Les bois de ces arbres ont tous une texture particulière et une gamme de couleurs allant du noir au blanc, en passant par le gris et le jaune, ce qui a permis aux artisans locaux de créer des objets au design complexe et précis.
Les principales essences de bois utilisés pour la fabrication des Himitsu-Bako sont, (du plus clair au plus foncé) : l’Aohada blanc, l’arbre fusain, le cornouiller, le Nigaki jaune, l’arbre à cire, l’arbre à laque, l’Arbre pagode japonais brun clair, le cerisier, l’arbre Zelkova, le Keyaki-Jindai brun foncé, le Honoki gris, le Katsura-Jindai Noir. Cette abondance de bois de haute qualité dans la région et l’expertise de trois générations de maîtres artisans ont complété une forme d’art aujourd’hui reconnue pour leurs soucis du détail et leurs ingéniosité. Les couleurs que vous voyez sur les boites sont donc complètement naturelles et dépendent du type de bois utilisé pour la confection de la boite et non de colorants ou de peintures.

NIVEAU DE DIFFICULTÉ

Les boites à secrets japonaises sont classées en fonction de deux paramètres :

- Le Sun, ou la taille :

le sun est l’unité de mesure traditionnelle japonaise. Un sun représente environ 3 cm. Il est important de noter que la taille du compartiment secret est inversement proportionnelle au nombre de coups nécessaires pour la résoudre. Autrement dit, plus il va falloir de coups pour résoudre la boite, plus le mécanisme interne va être compliqué et prendre de la place, et plus la cachette sera petite. Pour résumer : si on a deux boites de la même taille, l’une nécessitant 22 coups et l’autre nécessitant 4 coups pour les ouvrir, la boite à 4 coups aura une cachette plus grande que celle à 22 coups.

jeyx-casse-tete

- Le nombre d'étapes :

Comme pour de nombreux casse-tête et puzzles, ces boites nécessitent de suivre une démarche particulière pour parvenir à l’ouvrir. En comptant le nombre de mouvements à réaliser pour parvenir à ouvrir la boite, on a le nombre d’étapes nécessaire à sa résolution. Ces deux informations vont donc vous donner des informations très importantes à propos de la boite que vous vous apprêter à acheter, d’un point de vue pratique dans un premier temps avec la taille de la boite, pour savoir si vous pourrez facilement la ranger/exposer, et les étapes nécessaires pour l’ouvrir qui vous donnent en général une bonne idée de la difficulté du casse-tête.

jeux-casse-tete

RÉSOLUTION ET ASTUCES

- Étapes par étapes

Pour résoudre un himitsu-bako, une ou plusieurs pièces coulissantes dans une extrémité doivent être déplacées, ce qui permettra de débloquer d'autres extrémités ou pièces. Cela peut déverrouiller partiellement un autre panneau, ce qui autorise généralement à déplacer d'autres pièces. Celles-ci, à leur tour, débloquent partiellement le haut, le bas ou les côtés de la boite. Cette méthode doit être poursuivie en se déplaçant autour du coffret jusqu'à découvrir l’intérieur de la boite. Certaines des boîtes les plus complexes peuvent contenir d'autres compartiments ou tiroirs secrets. La plupart des boîtes secrètes Japonaises présentent une nombre d'étapes allant de 2 à 72. Les plus classiques sont celles ayant entre 10 à 27 coups. Certains modèles exceptionnels en possèdent jusqu’à 125 … voir plus ! Le Super Cubi 324 Yosegi Muku porte bien son nom avec 324 étapes !

- Observer les gravures

Comme nous l'avons vu, vous retrouverez sur vos boites des motifs en marqueterie tout simplement magnifiques et aux couleurs envoûtantes ! Alors ne vous laissez pas hypnotiser par ces motifs, ils font peut-être partie intégrante de la résolution du problème !

- Ne jamais forcer

Ne forcez jamais pour déplacer une pièce. Si elle est supposée bouger, elle bougera facilement. S'il apparaît que la pièce est mobile mais que vous ne pouvez pas la déplacer, il est possible qu'elle se déplace plus tard dans le processus… mais son apparence en tant que pièce mobile peut également constituer un piège diabolique !!!

COMMENT ENTRETENIR SA BOITE

Puisqu’il s’agit de véritables œuvres d'art, complexes et fabriquées en bois, voici quelques points à garder à l'esprit pour vous assurer de pouvoir les apprécier pendant de nombreuses années. - Pour le stockage, évitez les zones de forte humidité et de température élevée. - Pour la nettoyer, essuyez la surface avec un chiffon propre et sec. N'utilisez en aucun cas des nettoyants abrasifs. - Ne forcez jamais. Nous l'avons déjà dit, mais nous le répétons ! Forcer risquerait d’abîmer non seulement l'aspect extérieur de la boite mais aussi et surtout les mécanismes qu'elle renferme.

VARIANTES

Aujourd’hui, on trouve beaucoup de variantes fonctionnant sur le même principe, avec des casse-têtes qui contiennent des mécanismes d'ouverture cachés plus ou moins complexes, mais généralement invisibles, comme pour les boites japonaises. Il existe une grande variété de mécanismes d'ouverture : des panneaux à peine visibles, qui doivent être déplacés, des mécanismes d'inclinaison, de aimants, des codes , des pivots mobiles, des serrures magnétiques … Quelques exemples : Le Cryptex Da Vinci Code, la Boite de Pandore, la Ruche de JC Constantin, la Boite secrète en bois zèbre, la boite secrète 20 centimes ...
A retrouver sur jeux-casse-tete en cliquant ICI !

EN BREF

Si vous recherchez un casse-tête qui fasse aussi objet de décoration, difficile de trouver mieux que ces boites à secrets japonaises. Les artistes Japonais capables de réaliser des boites de ce genre ont élevé leurs métier au rang d’art pour nous proposer aujourd’hui de véritables bijoux de bois. Les boites à secret japonaises seront donc un cadeau parfait pour faire plaisir à toute personne qui aime l’art, les énigmes, ou les deux !

En poursuivant votre navigation , vous acceptez l'utilisation de cookies.