Histoire et règle du jeu du SOLITAIRE

PRESENTATION

Le Solitaire est, comme son nom l’indique, un jeu où l’on n’a aucun adversaire.
Il se joue seul. Le but est de déplacer des billes sur un plateau, de les ôter petit à petit selon une règle précise jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une seule bille sur le plateau.
Il existe deux types principaux de Solitaire, le Solitaire français et le Solitaire anglais.
- Le Solitaire français : 37 emplacements ( cases ), en forme d'octogone.
- Le Solitaire anglais : 33 emplacements ( cases ), en forme de croix. Ce dernier est le plus connu et le plus couramment joué.

ORIGINE

Le jeu du Solitaire remonterait à des temps très anciens et serait un jeu romain. Ovide, poète latin né en 43 av J-C, a été le premier à en donner une description très détaillée.
La première trace écrite date de 1710 et est due au philosophe Leibniz qui s’est intéressé de très près à ce jeu. Leibniz, qui en fut grand amateur, a longuement épilogué sur l'intérêt du Solitaire. '' Il sert, dit-il, à perfectionner l'art de méditer ''.

règle du jeu du solitaire
règle du jeu du solitaire

La petite histoire …

Leibnitz et le Solitaire inversé.

Amoureux de ce jeu, le célèbre philosophe en a une vision un peu différente. Il eu l'idée de jouer au Solitaire ... à l'envers ! Il démarre le jeu avec une seule pièce sur le plateau ! Puis la partie se déroule selon les règles classiques : il prend la pièce qui saute un trou (T) pour la mettre dans le trou suivant. Puis il rempli le trou T avec une pièce. Et ainsi de suite pour remplir la totalité du plateau.

Le jeu appelé Solitaire me plaît beaucoup. J'y joue dans l'ordre inverse. C'est -à-dire qu'à la place de suivre les règles du jeu, qui sont de sauter sur une place vide et d'enlever la pièce qui a été sautée, je pensais que c'était mieux de reconstruire ce qui a été démolit, en remplissant un trou vide quand on a sauté par-dessus.

'' Le célèbre philosophe pensait pleinement que jouer au Solitaire à l'envers était différent que d'y jouer à l'endroit, mais c'est en fait exactement pareil ! Le Solitaire à l'envers est comme le Solitaire à l'endroit, mais avec les notions de '' vide '' et de '' remplit '' inter changées.

LA LEGENDE

Une première légende veut que le Solitaire ait été inventé par un prisonnier d'origine noble enfermé à la Bastille pendant la seconde moitié du 17ème siècle.

Selon une autre légende, un français voyageant en Amérique l'aurait imaginé après avoir observé la façon qu'avaient des indiens de planter leurs flèches dans les trous d'une planchette.
Il inventa les règles de ce jeu.

Le jeu du solitaire en bois

Retrouvez le jeu du solitaire en bois sur jeux-casse-tete.com

Règle du jeu du SOLITAIRE

- Le but -

Le joueur déplace une bille par-dessus une autre proche d'une case vide. Cette dernière est alors retirée du tablier. Le but est d'arriver à n'avoir à la fin qu'une seule bille sur le plateau.

- Le départ -

Pour commencer à jouer, il est nécessaire de mettre toutes les billes dans les trous, sauf un qui reste vide.
Le cas le plus intéressant est celui où l'on débute avec le trou au milieu du plateau et dont le but est alors d'atteindre le plateau opposé ou inverse : c'est-à-dire un plateau vide sauf la bille du milieu qui doit rester seule.
C'est d'ailleurs ce cas, classique des classiques, qui est considéré comme le jeu du Solitaire lui-même. Les règles peuvent différer, et selon les plateaux, la dernière bille peut ne pas se trouver au centre du plateau ou dans le trou de départ pour que la partie soit gagnée … ouf ! Vous verrez plus bas que la disposition et le nombre de billes peuvent aussi ne pas être les mêmes suivant les variantes.

- Comment -

Le joueur va pouvoir commencer à déplacer les billes. Il va en prendre une et sauter par dessus la seconde se trouvant à côté pour aller rejoindre le trou vide. La bille qui aura été sautée est alors sortie du jeu. Une bille ne peut sauter qu'horizontalement ou verticalement, et une seule bille à la fois. La prise en diagonale est interdite. Toute prise n’est possible que si deux billes sont côte à côte et suivies d’une case vide.

- Fin de partie -

La partie est gagnée lorsqu’il ne reste plus qu’une seule bille sur le plateau. Comme nous l'avons vu, la dernière bille peut se trouver n'importe où sur le plateau, ou ( dans l'idéal ! ), à l'endroit du trou de départ, que ce dernier soit positionné au centre ou pas.

RESOLUTIONS

Sur le plateau anglais ( en forme de croix ) toutes les configurations de départ à 1 seul trou peuvent être résolues, contrairement au plateau français ( forme octogonale ), où certaines sont insolubles. En fait, sur un Solitaire à 37 trous, il n'est possible de gagner que si le premier trou est dans l'une des cases marquées ici d'une croix x sur le schéma :

Règle du jeu du solitaire

Voici une des solution du Solitaire en croix. Mais sachez qu'il existe 40 861 647 040 079 968 solutions possibles pour le classique Solitaire anglais !

- ASTUCES -

Pour ne laisser qu'une seule et unique bille, il faut procéder méthodiquement. . 

Vider le plateau par secteur. En effet, si on laisse une bille isolée, il sera par la suite très difficile de revenir la chercher. .
Essayer de vider les ailes et revenir vers le centre.
Ne pas laisser de bille seule et sur les bords.

Et surtout … ne jamais, JAMAIS renoncer !!!

LES VARIANTES

Il existe plusieurs types de plateaux, avec des configurations initiales et de fins variées, avec un nombre de trous ou de billes différents et des configurations diverses.

Les plateaux les plus courants

- Le plateau européen : 37 trous -

Règle du jeu du solitaire

- Le plateau allemand : 45 trous -

Règle du jeu du solitaire

- Le plateau anglais : 33 trous -

Règle du jeu du solitaire

- Le plateau asymétrique : 38 trous ( 3-3-2-2 ) -

Règle du jeu du solitaire

- Le plateau diamant : 41 trous -

Règle du jeu du solitaire

- Le plateau triangle : 15 trous -

Règle du jeu du solitaire

Les configurations les plus courantes :

La configuration la plus classique consiste à partir d’un plateau dont tous les trous sont garnis, sauf un, et d’arriver à un plateau ne comptant plus qu’une bille. Mais différentes figures existent pour les différents plateaux.
Par exemple, sur le plateau rond ou européen, le joueur peut commencer par un côté et finir par l’autre. Sur le plateau en croix ou anglais, le joueur peut commencer n’importe où, mais il devra finir la partie dans le même trou que celui de départ. Dans certaines autres variantes, le joueur ne place pas toutes les billes dès le départ.

LE SOLITAIRE POUR LES DEBUTANTS ET LES ENFANTS

Il est possible de faire ses propres règles lorsque vous voulez découvrir ou faire découvrir le Solitaire, en particulier aux enfants. Voici quelques pistes, à vous d'en inventer de nouvelles …

- Le Solitaire bicolore
On utilise des billes de 2 couleurs ( rouge et bleu par exemple ). La règle est la même, mais si vous vous retrouvez bloqué, comptez les billes restant sur le plateau. Les billes rouges comptent 10, les bleus 20. Placez les billes bleus sur les ailes pour faire comprendre le mécanisme et les éliminer au plus tôt ( car il faut éviter d'isoler des billes sur les bord ). Au fil des parties, il faut arriver à faire baisser son score en ayant de moins en moins de billes restantes sur le plateau.

- Le solitaire facile
Autorisez-vous la prise de pions en diagonale. Si plus aucun déplacement n'est possible, ôtez ou déplacez une bille pour débloquer le jeu et continuer la partie.

- Le solitaire duo
Jouez à 2, à tour de rôle, sur le même plateau. Votre enfant étudiera vos méthodes et techniques, et avec vos mouvements, vous pourrez lui éviter d'égarer ou d'isoler trop de billes !

- Le solitaire gourmand
Pourquoi ne pas remplacer les billes par des bonbons ?
A chaque prise, un bonbon ! Plus on se concentre, plus on avance … et plus on a de bonbons !

- Le Solitaire personnalisé
Vous pouvez bien sûr inventer autant de configurations de départ et d'arrivée que vous voulez, avec le nombre de billes que vous souhaitez.

En poursuivant votre navigation , vous acceptez l'utilisation de cookies.